MX France

Castelnau de Lévis

Article ajouté le 02/04/2003
En bon Marseillais et fervent supporter de l'OM qu'il est, Yves Demaria a toujours eu son franc parler dès lors qu'il a ôté son casque intégral. Cela lui vaut de ne pas avoir que des amis, et de se faire de temps à autre chambrer » par certains qui gardent en mémoire tous ses propos.. Ainsi quand il annonce chaque hiver que le titre mondial est son principal objectif de la saison à venir, certains se gaussent. « Si je n'avais pas l' ambition d'être un jour champion du Monde autant que j'arrête de suite ce sport » rétorque du tac au tac l'un de nos plus brillants pilotes. Car s'il a coutume de dire fort ce que certains pensent tout bas, Demaria sait plus que quiconque « essorer la poignée de gaz » dès qu'il enfourche une moto, comme l'atteste son palmarès. Certes, à l'heure ou l'on ne compte plus sur les doigts d'une seule main les champions du Monde français (Vimond, Bayle, Tortelli, Bolley, Pichon et Maschio) il n'est toujours pas entré dans ce cercle très fermé. Mais il n'en est pas passé loin à plusieurs reprises, que ce soit en 93 quand il échoua de peu derrière le néerlandais Tragter dans la course au titre mondial, en 94 quand il rafla la moitié des succès en GP 250 après un début de saison perturbé par des problèmes techniques, en 95 quand il se blessa alors qu'il était installé au commandement du championnat du Monde 250 ou encore en 99 quand son Husqvarna 500 le trahit lors du GP de Belgique alors qu'il dispute le titre mondial à Bartolini. Et vous étiez peut être à Castelnau déjà cette année là, quand pour son premier GP 500 au guidon du prototype italien il cloua le bec à tout le monde en s'imposant dès sa première sortie.

Talentueux, Demaria l'est assurément. Car on ne compte pas à son palmarès quinze couronnes nationales, un succès au Motocross des Nations et dix sept succès en grands prix (ce qui le classe au troisième rang des tricolores derrière Pichon et Tortelli) sans avoir un sacré coup de gaz. Et si depuis deux ans maintenant l'usine Autrichienne KTM (après Honda, Yamaha, Kawasaki et Husqvarna) en a fait l'un de ses pilotes officiels c'est bien parce que l 'homme en vaut la peine. A trente et un ans (il les a fêté en janvier dernier) le voici donc reparti pour une nouvelle campagne mondiale, qui débutera dès ce week end en Espagne. « Je me sens mieux armé cette saison que l'an passé, car j'ai aujourd'hui l'avantage de bien connaître ma moto et le team au sein duquel j'évolue. Physiquement je suis bien préparé, maintenant la course reste la course et il faudra attendre la première confrontation de dimanche pour en savoir plus » confie Yves qui avait mal débuté la saison dernière en se blessant dès le premier GP de la saison. Une blessure qui n'allait pas l'empêcher de s'imposer un peu plus tard dans la saison en Italie, mais qui lui fera perdre toutes ses chances dans la course au titre mondial. « Pour cette saison nous pensions avec l'usine disputer simultanément deux championnats, à savoir la nouvelle catégorie MotocrossGP qui accueille les 450 quatre temps et la catégorie 650 qui correspond en fait à l'ancien championnat 500. En fait cela s'avère impossible, à la fois en raison de l'horaire très rapproché des courses et du fait que je ne parviens pas à m'adapter à la nouvelle 450 KTM qui manque encore de mise au point. Je roulerais donc dans la catégorie 650, ou je retrouverais notamment mes équipiers Smets et Garcia Vico » poursuit le Marseillais qui a bien préparé sa saison. Vainqueur de l'inter de Valence en février, vainqueur de la première épreuve du championnat Elite à Romagné, il a dominé le week end passé l'inter de Saint Jean d'Angely sans pour autant s'imposer au général. « J'ai été victime d'un petit problème technique, à savoir un disque de frein avant tordu dans la bousculade du départ. Mais cela est un bon enseignement, et dès le week end prochain nous aurons remédié au problème » analyse le marseillais qui s'est ensuite vengé en dominant les deux autres courses du jour. « Une fois de plus il va être important de marquer de gros points dès les premiers GP, et c'est la raison pour laquelle je fais pas mal de courses en début d'année. Mais Castelnau sera sûrement l'une de mes dernières sorties de l'année en France, car l'objectif est de garder ma concentration et mon énergie pour le mondial. L'an passé je me suis blessé à Ernée au départ d'une épreuve de championnat de France, et mon objectif prioritaire reste plus que jamais le mondial » poursuit Téfli qui a toujours apprécié le tracé de Castelnau ou il a glané plusieurs succès. Il y retrouvera cette année (entre autres) Andrea Bartolini (champion du monde 500 en 99) ou Thierry B2thys (triple vainqueur du Touquet) au départ des deux manches du championnat de France.

L'autre « grosse » affiche du week end sera l'épreuve du championnat d' Europe 125, la première de l'année puisque la manche Portugaise a été annulée en raison de problèmes climatiques. Comme l'an passé une bonne centaine de jeunes espoirs européens sera donc en piste, avec pour ambition de se mettre en évidence afin de décrocher son billet pour les championnats du Monde. Jeremy Tarroux devrait être de ceux là, s'il parvient à gagner sa course contre le temps après qu'il se soit fracturé la clavicule à St Jean d'Angely.

Le prix des entrées est fixé à 20 euros (parking compris, libre accès au paddock) par adulte (gratuité pour les moins de treize ans), avec un tarif préférentiel de 16 euros pour les groupes et comités d'entreprise qui achèteront leurs billets avant le 28 mars prochain.

AGS Puech Rampant, Buffaute, 81150 Castelnau de Lévis
Tel 05 63 60 58 89, fax 05 63 77 62 38.
Relations presse : Mediacross, 4 rue Thomas, 76300 Sotteville les Rouen.
Fax 02 35 63 45 80. Mail : mediacross@onlinehome.de

Info Mediacross, Photo (C) Mx2k.com

Dernières vidéos

  1. Vidéo : la GoPro d'Adam Cianciarulo à Houston 1
  2. Vidéo : l'essai des Kawasaki 250 et 450 KX 2021 by MX2K
  3. Vidéo : Red Bull Moto Spy, saison 5 épisode 1
  4. Vidéo : Jace Owen et Joey Crown dans les ornières de ClubMX
  5. Vidéo : le team Pro Circuit au boulot
    kawasaki pro circuit