SX US

Atlanta vu du canapé

Article ajouté le 04/03/2020

Si Ken Roczen a remporté la course avec un boulevard d'avance après son holeshot, c'est bien derrière qu'il fallait aller chercher l'action à Atlanta, entre le retour héroïque de d'Eli Tomac, le podium arraché avec les dents de Cooper Webb, la seconde place de Barcia et le premier top 5 de Martin Davalos en 450.

Quelle course ! Si vous voulez faire aimer le SX US à quelqu'un qui n'y connaît rien, ce Atlanta 2020 est un bon début. Car malgré une piste assez basique, où tous les tops faisaient les mêmes enchaînements, on a vu de l'action à quasiment chaque tour ! Et même si c'est celui qu'on a le moins vu, Ken Roczen fait la meilleure affaire de la soirée, même si ça aurait pu mieux se goupiller pour lui au niveau des points. Holeshot, pas d'erreur, et Kenny remporte sa troisième soirée de la saison, juste une de moins que Tomac avec qui il est désormais à égalité de points. Une belle affaire avant l'épreuve de Daytona, historiquement favorable au pilote Kawasaki. Surtout, il brise le bel élan de son adversaire qui restait sur deux victoires consécutives. Kenny se relance ainsi au provisoire, après un léger trou d'air de quelques courses. Incontestablement, la vie est plus facile pour l'allemand quand il part devant, comme il l'a encore démontré ici.


Jason Anderson a joué au auto-tamponneuses avec les Honda MCR toute la soirée ! 

Justin Barcia le clame haut et fort depuis le début du championnat : il n'est pas le même que l'an dernier. Effectivement, ça se voit dans ses résultats. Mal parti, BamBam a sorti la grosse attaque dès les premiers tours. Block-passé virilement par Tomac, c'est lui qui, indirectement, a causé la faute d'Eli sur Baggett en le forçant à doubler tout de suite, sous peine de répercussions ! Justin a été cherché dans ses réserves pour passer en fin de course Martin Davalos, et s'offrir ainsi une seconde place qui lui permet de passer Webb au provisoire pour la troisième place. Du grand Barcia.

Que dire sur la prestation de Cooper Webb ? Une semaine après une chute qui en aurait refroidi plus d'un, le champion en titre a encore fait preuve d'un courage, d'une détermination et d'une intelligence rare. Lui aussi était pourtant enfermé dans le paquet, mais il a baissé la tête et s'est lancé à la poursuite des points comme un mort de faim, avec au passage un dépassement magnifique sur Davalos dans le dernier tour, le tout en parvenant à maintenir Eli Tomac derrière lui ! Le tout, on l'imagine, dans la douleur, à tel point qu'il a zappé la conférence de presse pour aller se faire soigner à la clinique mobile. Même s'il ne parvient pas à défendre son titre, CW1 a prouvé qu'en tout cas, il ne baissera jamais les bras avant le dernier drapeau à damiers de la saison.

Un exploit pour le plus vétéran des rookies ! 

Eli Tomac doit avoir des sentiments mitigés après cette soirée. D'un côté, il sauve de bons points avec cette quatrième place loin d'être rédhibitoire au championnat. Il est arrivé fréquemment par le passé que ce genre de soirée se termine en désastre pour lui. D'un autre côté, il y a de quoi être inquiet. Non pas en terme de vitesse, car sa remontée phénoménale prouve que tout va bien à ce niveau-là. Mais entre son départ raté, puis son contact avec Barcia et son découpage en règle de Baggett, Tomac ne s'est pas rendu la vie facile. Déjà, tasser Barcia aussi virilement, ce n'est pas forcément la bonne idée quand on joue le provisoire. Autant agiter une serviette rouge devant un taureau en rut ! Justin aurait d'ailleurs déclaré publiquement qu'il ferait tout pour que Tomac ne gagne pas ce championnat. Ambiance. Eli en est conscient, et serait même passé au camion de BB4 pour aplanir les choses. Dommage, Baggett était déjà parti ! Reste à voir le côté à moitié plein du verre : on va à Daytona, un circuit où il excelle. Et il a encore la plaque rouge, même s'il doit la partager avec Kenny.

Martin Davalos est passé tout près, à un tour, en fait, de ramener son premier podium en 450. Un exploit pour le plus vétéran des rookies, même si cette cinquième place est déjà une énorme amélioration par rapport aux courses précédentes. Mais voir arriver Webb et Tomac dans les rétros à l'entame du dernier tour, on fait difficilement pire comme situation ! Reste à voir le positif : il part bien, sait maintenant qu'il peut le faire et a quand même bien tenu physiquement.

Justin Hill, lui aussi, a pu penser au podium un moment. Mais ça n'arrêtait pas de klaxonner derrière en fin de course, que ce soit avec Anderson, puis les deux furieux Webb et Tomac qui l'ont déposé comme s'il s'agissait d'un retardataire. N'empêche, Hill reste sur une sacrée dynamique : 5/6/6 sur les trois dernières courses, la greffe MCR Honda est incontestablement en train de prendre.


True grit version SX. Costaud, ce Cooper Webb. Et encore et toujours sur le podium. 

Cette septième place d'Aaron Plessinger est sa meilleure de la saison. AP, lui, est bizarrement passé à travers le chaos et, au contraire, a profité d'un tas de faits de course en route, évitant les corps et les machines au sol à droite à gauche comme un piéton à Mossoul. Il a même montré une belle vitesse et de la hargne, en attaquant notamment (sans succès) Cooper Webb.

Et hop, la troisième Honda MCR dans le top 10 ! 

Encore une belle prestation de Malcolm Stewart, auteur d'un départ catastrophique. Mais le petit frère n'a pas baissé les bras et s'est mis au boulot, remontant même de concert avec un Tomac qu'il a même redoublé un moment. Huitième final, Malcolm poursuit sa belle moisson de top 10, en attendant une course référence !

Meilleur résultat de la saison aussi pour Vince Friese, mais, surtout, il a fait meilleure impression que d'habitude en restant longtemps au contact, et même en attaquant Justin Hill après son traditionnel bon départ. Dommage qu'il ait été impliqué dans l'accrochage avec Anderson et Wilson. Et hop, la troisième Honda MCR dans le top 10. Joli.

Un Wilson qui était parti pour signer une course référence dont il avait bien besoin. Problème, il s'est fait totalement tasser (involontairement) par son coéquipier Anderson sous le tunnel, avant de se retrouver à terre après l'accrochage Anderson/Friese.

Jason Anderson a connu une course, comment dire... Compliquée ? Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé ! Incisif, rapide, il a chaque fois trouvé sur sa route une de ces satanées Honda MCR, d'abord en rentrant dans la roue de Friese sous le tunnel, puis Friese qui lu rentre dedans, avant que Justin Hill ne le tasse et lui fasse deux places au profit de Cooper Webb (qu'il avait pourtant passé avant!) et Eli Tomac. Jason alors septième, a encore disparu dans le dernier tour, roue avant fauché par un autre pilote, selon le press release. Quand ça ne veut pas... Au moins, il a animé la soirée, lui aussi.

Derrière ça, pas grand chose à sauver. Justin Brayton a encore évolué en dessous de son vrai niveau, et Blake Baggett continue de voir l'enclume lui tomber dessus course après course. C'est toujours mieux que son camarade Zach Osborne, blessé (côte cassée, poumons touchés), qu'on risque de ne pas voir avant un moment... En parlant de Baggett, il pourrait bien retrouver son coéquipier de l'an dernier Benny Bloss sous l'auvent du team, Bogle étant loin d'être prêt à suivre. Un Bogle qui avait lui-même pris la place de Bloss à la suite d'une blessure, vous suivez ?

Catégorie 250 : Sexton de talent

En deux et demi, autant dire que ça a été plus calme... Pourtant, ça partait bien avec les quatre hommes forts du championnat Hampshire, Sexton, McElrath et Martin roue dans roue. Le problème, c'est que c'est resté comme ça un moment, avant que Chase Sexton et son style impeccable réalisent un superbe dépassement sur un Hampshire très volontaire. À tel point qu'il a fait le ménage dans les ballots de paille et en a mis un sur la trace du pauvre Jeremy Martin, qui du coup s'en ait mis une bonne. Du mieux pour Jordon Smith, même si on (et Mitch Payton!!!) attend beaucoup mieux que lui. Belle course du rookie japonais Shimoda, cinquième, qui commence à se faire au SX US. Pierce Brown, autre rookie, faisait sa rentrée ici après une blessure à l'épaule. Rapide au chrono (4e), second de sa heat, il a montré de belles choses mais n'a pas concrétisé en finale.
Belle course du vieux Josh Hill, quasi dernier au départ, et qui coiffe finalement dans le dernier tour Cédric Soubeyras pour le top 10.
Une pensée aussi pour Joey Crown, qui réalisait des merveilles cette saison mais s'est fait la clavicule au press day vendredi. Bon rétablissement...


Il est bon, ce Sexton... Stylé et rapide, il est en train de prendre l'ascendant sur son rival McElrath. 

Allez, en route vers le round le plus atypique de la saison, Daytona. Après tout, Ricky Carmichael a bien l'habitude de dire que c'est ici que commence le championnat. Force est de constater qu'en 450, il a un peu raison cette année...

Le replay intégral de la soirée via Automoto La Chaîne




Commentaires

Portrait de oxboy

THANKS !

Dernières vidéos

  1. Vidéo : la GoPro de Malcolm Stewart à Orlando 2
  2. Vidéo : on vous présente la Honda du team SR Motoblouz de Nathan Watson
  3. Vidéo : Slayground 3 avec Axel Hodges
  4. Vidéo : Malcolm Stewart et Adam Cianciarulo en GoPro à Indy 3
  5. Vidéo : le comparatif 250 4T 2021 mx2k, sept machines passées au crible !