MXGP

Giuseppe Luongo

Article ajouté le 01/04/2000
Giuseppe Luongo, 3 semaines après le premier "Triple GP" de l"histoire du motocross, quelle est votre réaction à propos de cet évènement ?
C"est très bien parce que tout s"est déroulé comme nous le souhaitions. C"est bon de voir que notre idée était bonne et de voir que les spectateurs aient répondu présent en dépit du prix du billet d"entrée un peu élevé. Les organisateurs ont doublé leur vente de tickets par rapport aux années précédentes. Cela prouve que la décision d"organiser des triples GP était bonne. Bien entendu maintenant nous devons travailler sur le format et les règles parce que nous devons effectuer des changements pour que les courses soient plus attractives. mais nous sommes définitivement sur la bonne voie.

Au début de la saison vous vouliez une manche unique par catégorie. Il y"a eu beaucoup de discussions à Valkenswaard, et peut être avez vous changé votre opinion ?
Maintenant la discussion n"est pas le format des courses, la discussion est peut être d"avoir une catégorie Open à la place d"une catégorie 250 et une catégorie 500. Mais c"est certain que si nous gardons 3 catégories, le seul format possible est d"avoir qu"une seule manche par catégorie. Quand vous écoutez les "vieux" pilotes qui ne rouleront plus dans 2 ou 3 ans, ils ne voient pas ce qu"il se passera demain, ils veulent juste voir ce qu"il y"a aujourd"hui. Mais nous voulons investir sur le future et sur les jeunes pilotes, je ne vais pas investir sur des grands-pères ! Franchement nous n"écoutons pas ces gens qui veulent défendre leur propre intérêt. Nous pensons pour l"intérêt général de notre sport et donc une manche est donc la meilleure décision. Vous avez le temps de travailler sur la piste, vous avez le temps pour le show, c"est plus attirant pour les personnes qui ne connaissent pas notre sport et c"est mieux pour la télévision. Une option possible est d"avoir une catégorie Open avec deux manches ainsi vous avez tous les champions ensemble. Le GP 500cc de Hollande n"était pas très intéressant, Smets et Bervoets étaient loin devant le paquet ... Ce n"est pas bon, nous devons avoir un sport attractif avec des bagarres entre les pilotes. Maintenant nous devons voir avec les manufacturiers quelle est leur position, nous allons avoir besoin d"encore plus de temps. Nous sommes en discussion avec les partenaires mais la décision finale viendra de la FIM. je pense qu"ils vont prendre la bonne décision comme toujours.

Qu"en est-il de la catégorie 125 ?
Nous allons ouvrir cette catégorie l"année prochaine. Cette année est une période de transition, et il est difficile de prendre les meilleurs décisions. Nous devons limiter le nombre des pilotes en raison de problèmes de paddock, il est certain que nous pouvons faire mieux. L"année prochaine nous aurons plus de pilotes impliqués en 125cc. Il y"aura peut être des limitations d"age et un format comme en supercross avec deux qualifications et un repéchage le samedi, et la course finale sera le dimanche. Nous voulons donner la possibilité aux jeunes pilotes de participer et de monter dans le championnat du monde. C"est notre avis.


Vous dites toujours que vous ne voulez pas prendre en considération des intérêts privés. Cela sera-t-il plus difficile de prendre de bonnes décisions, comme chacun veut maintenant donner son avis ?
Nous sommes en démocratie donc tout le monde est libre de donner leur propre opinion et de nous dire ce qu"il en pense. Mais la décision finale sera prise par la FIM qui considérera tous les partenaires et toutes les discussions. Mais nous ne voulons vraiment pas prendre en considération notre intérêts privés. Nous pensons que les pilotes gagneront plus d"argent avec ce système et ainsi tout le système évoluera. Mais depuis 4 ans maintenant nous avons investi et nous sommes toujours en attente de profits et de résultats. Et tous les partenaires doivent faire la même chose. Aujourd"hui de plus en plus de pilotes voient que le motocross va devenir un gros business, mais parfois c"est trop tard pour eux. Ce n"est pas mon problème, ce n"est pas le problème des teams et des manufacturiers qui continuent à rouler. Aujourd"hui certaines personnes ne veulent rien changer mais ils veulent gagner plus d"argent qu"avant ! Nous n"avons pas de baguette magique ! Un pilotes qui est rapide sur une course ne voudra qu"une course. Un autre pilote qui est rapide dans une manche courte voudra une course de 30 minutes. Vous ne pouvez pas écouter tout le monde autrement vous auriez 30 opinions différentes pour la même piste ! Tout le monde ne dit pas ce qui est bon pour la sécurité ou pour la course, il dit ce qui est bon pour lui ! Toutes ces règles sont le travail de la FIM et les décisions de la FIM. Action Group International travail à faire la promotion de ce sport. Et ici en Italie j"ai eu le temps d"aller dans le paddock et de parler avec des tops pilotes et des managers. Je peux vous assurer qu"ils sont complètement d"accord avec nous. Ils savent que nous travaillons pour eux et ils nous supportent. Vous savez que quand les GP sont passés de 2 à 3 manches, personne ne voulait cela. Mais ensuite quand nous sommes revenu à 2 manches, personne ne le souhaitait non plus ! le plus important pour la FIM et Action Group est de ne pas faire de fautes, parce qu"il est temps de faire de grands changements pour le Motocross. Nous devons consulter tout le monde et nous devons prendre les meilleurs décisions pour ce sport.

Le prochain triple GP sera Foxhill et Spa, qu"attendez vous de ces évènements ?
Si le temps est beau je n"ai aucune inquiétude concernant les spectateurs maintenant que nous avons vu ce qu"il s"est passé en Hollande. C"est un des meilleurs endroits pour l"organisation mais pas pour les spectateurs. J"espère seulement qu"il y"aura du beau temps parce que sinon avec le format des courses cela sera difficile. L"évènement se déroulera naturellement car à le FIM et Action Group nous avons maintenant une très bonne équipe, mais cela sera très dur pour chacun !

Dernières vidéos

  1. Vidéo : on vous présente la Honda du team SR Motoblouz de Nathan Watson
  2. Vidéo : Slayground 3 avec Axel Hodges
  3. Vidéo : Malcolm Stewart et Adam Cianciarulo en GoPro à Indy 3
  4. Vidéo : le comparatif 250 4T 2021 mx2k, sept machines passées au crible !
  5. Vidéo : Red Bull Moto Spy, saison 5 épisode 2