Divers

Écrans jetables, laminés ou Roll-Offs ? Le verdict du portefeuille !

Article ajouté le 12/12/2020

 

C’est l’éternelle question qui taraude les pilotes depuis des lustres, qu'ils soient au top mondial ou en Ligue C : tear-off ou Roll-Off ? Si aujourd’hui nous avons le choix pour notre vision entre les tear-offs standards, laminés et le système Roll-Off qui a fait ses preuves, on s’aperçoit vite que mis à part les courses de sables, la question n’est pas si vite répondue qu'elle en a l'air !



 

Dans les faits, voici ce qu’apportent les différentes options :

Tear-offs : C’est la solution de base, un écran jetable standard peu coûteux en théorie, qui permet d’avoir une vue claire sur l'ensemble de la surface de l'écran. Attention par contre à ne pas en abuser, car au-delà de six jetables les uns par-dessus les autres, on a plus la sensation de regarder à travers un aquarium sale que d'un écran.

Tear-offs laminés : Même système que les tear-offs standards, à l’exception que ces derniers sont thermocollés par sept. On peut ainsi en superposer deux paquets sans que la vision ne soit altérée. Autre avantage, ils sont totalement hermétiques. Plus de poussière qui réussit à s’intercaler, ou même de gouttes d’eau venant déformer la vision. Et pouvoir en mettre quatorze permet une bonne autonomie pour les longues manches dans la boue. Les vrais savent.

Roll-Off : Obligatoire pour les courses de sable, il a failli l’être tout court en 2014 avant que la FFM ne fasse machine arrière. Le système Roll-Off a bien évolué depuis sa création, notamment dans la largeur du champ de vision, autrefois étriquée. On retrouve maintenant pour les marques leaders du marché des films pouvant aller jusqu'à cinq centimètres de large, si on prend par exemple un rouleau de Scott Prospect, le masque qui a la côte en ce moment. Niveau longévité, on considère qu'on peut tirer 45 « vues propres » (en théorie 50, compter 10% de marge de tirage).

Vient l’heure de parler pesos, avec un calcul établi sur les prix Scott France décembre 2020 : 

Tear-offs : 15.90 € divisé par 20 unités = 0.8 € la vue claire

Tear-off laminés : 34.90 € divisé par 14 unités = 2.49 € la vue claire

Roll-Off : 49.90 € divisé par 12 rouleaux de 45 vues = 0.09 € la vue claire

En utilisation, le Roll-Off est donc près de 8 fois moins coûteux que le tear-off standard et 22 fois moins que les laminés. Impressionnant, non ? 

Si vous n’êtes pas possesseur de système de Roll-Off voici le retour sur investissement : 

Kit Roll-Off (84.90€) + 12 recharges (49.90€) = 134.8€

Comptez 12 multiplié par 45 = 540 vues claires

Pour le même coût en tear-off (134.8€) : 134.8/0.8 = 168 vues claires

Pour le même coût en laminés (134.8€) : 134.8/2.9 = 46 vues claires

On vous épargne les calculs pour savoir à partir de combien de vues claires le système Roll Off est amorti :

A partir du 37e laminé tiré, le système Roll-Off est amorti

A partir du 120e tear-off tiré, le système Roll-Off est amorti


Par Tonio et RA. 

Commentaires

Portrait de gator

Autre avantage évident, majeur et incontournable du Roll Off's: ne pas larguer des tonnes de plastique dans la nature...
Le choix est vite fait...

Portrait de savourel

Si on ajoute que ce coquin d'écran jetable va se faufiler dans le carénage de la Ducati de Miller et l'a met en carafe... ! Vraiment pas la bonne solution ce plastique jetable ! 

Dernières vidéos

  1. Vidéo : on vous présente la Honda du team SR Motoblouz de Nathan Watson
  2. Vidéo : Slayground 3 avec Axel Hodges
  3. Vidéo : Malcolm Stewart et Adam Cianciarulo en GoPro à Indy 3
  4. Vidéo : le comparatif 250 4T 2021 mx2k, sept machines passées au crible !
  5. Vidéo : Red Bull Moto Spy, saison 5 épisode 2